Les SECTES, l’UNADFI et l’Eglise catholique

15 03 2008

Merci bien au lecteur qui m’a envoyé par e-mail ces documents

Depuis quelque temps certains (par exemple l’UNADFI) essayent de répandre l’idée que dans l’Église catholique il y aurait des sectes…

unadfieglise

Vérification :

Lorsqu’un mot commence à être utilisé comme une bombe, il est inévitable que le sens du mot perde de sa précision et son caractère non équivoque. C’est ce qui arrive pour les mots secte et fondamentalisme. Certains projettent l’étiquette de secte sur des institutions catholiques approuvées par l’Église, parce que, d’après eux, elles vivent l’engagement chrétien d’une manière trop exigeante, et alors ils parlent de pratiques ou de dérives sectaires.

Leur tactique consiste à dire qu’ils ne s’attaquent pas aux croyances (ils se veulent « défenseurs » des Droits de l’Homme), mais aux comportements des personnes (dérives sectaires) ; après quoi il suffit de faire l’amalgame entre les personnes et les institutions et ça y est : le chemin est frayé pour coller l’étiquette de secte à telle ou telle institution. Or, comme tout le monde le sait, ceux qui aiment faire des amalgames et coller des étiquettes manquent de raisons valables pour s’attaquer à qui que ce soit.

L’archevêque de Vienne, Cardinal Cristoph Schönborn, secrétaire du comité de rédaction du Catéchisme de l’Église catholique, a analysé en 1997 les caractéristiques des sectes et a montré pourquoi il n’y en a pas à l’intérieur de l’Église catholique :

Y a-t-il des sectes dans l’Église ? Réflexion à propos d’un langage trompeur

I. Mise au point notionnelle
1. Mise au point théologique de la notion de « secte »
2. Remarques concernant le « fondamentalisme »

II. Quelques reproches
1. Lavage de cerveau
2. Isolation et inexpérience du monde
3. Eloignement des membres de la famille
4. Dépendance de personnalités charismatiques dirigeantes
5. Erection de structures propres intra-ecclésiales
6. Violation des droits de l’homme
7. Ex-membres

Lire le document (format pdf)

Rappel : Le principe de vérification

 


Actions

Informations



7 réponses à “Les SECTES, l’UNADFI et l’Eglise catholique”

  1. 16 03 2008
    NIDISH (08:56:55) :

    Moi, je ne leur ferai pas de pub !…

  2. 17 03 2008
    Daniel (21:40:04) :

    On savait que penser de l’Unadfi, mais là ! Merci de nous révéler ainsi la tactique de l’amalgme. Mais pourquoi est-ce que l’on tombe si souvent dans le panneau ?

  3. 13 04 2008
    caroline (21:12:02) :

    Excusez moi mais je ne peux laisser dire qu’il n’y a pas de sectes ou de dérives sectaires dans l’église catholique. Malheureusement, j’en connais une, les légionnaires du christ, mouvement dans lequel sont enrolés ma soeur, mon beau-frère et leurs cinq enfants.
    On y retrouve tous les critères d’une secte et plus particulièrement le lavage de cerveau dès l’enfance, l’isolation et l’inexpérience du monde et bien sur l’éloignement de la famille qui est plus que significatif. Il faut s’inquiéter, ces mouvements ne donnent pas une bonne image de l’Eglise.

  4. 14 04 2008
    Bruno (17:43:18) :

    à propos du commentaire de Caroline
    Tout d’abord, merci bien du temps que vous avez consacré à mon blog.
    Votre commentaire montre bien que c’était opportun de démasquer la
    tactique de certains sectaires à l’égard de l’Eglise catholique, car
    vous avez repris fidèlement l’argumentaire de l’UNADFI en tombant dans
    le jeu sournois de l’amalgame : amalgamez (voire soupçonnez) et quelque
    chose en restera…
    Par ailleurs permettez-moi de vous dire que c’est très osé d’utiliser
    l’expression « lavage de cerveau » à l’égard d’une institution (religieuse
    ou civil) : je tiens à penser que vous en ignorez l’origine.
    Tout compte fait, il est préférable de se laisser « manipuler » par Dieu
    (par la Vérité), que par des petits « dieux » et les idéologies qu’ils
    essayent de nous imposer.
    Si vous êtes catholique, relisez calmement le document du Cardinal Schönborn
    attaché ci-dessus : à votre place je ferais davantage confiance à l’Eglise et
    à ses plus de 20 siècles d’expérience.
    Et, faute de pouvoir vérifier votre identité, si jamais vous êtes une taupe
    de l’UNADFI, que Dieu vous pardonne.
    Finalement j’imagine que votre sœur (et sa famille) ne sera pas très contente
    de lire vos propos…
    Bien à vous.

  5. 2 05 2008
    caroline (19:00:13) :

    Mon cher Bruno, j’aimerai ne pas avoir à tenir de tels propos.. mais malheureusement si nous n’étions pas concernés personnellement par le mode de fonctionnement des légionnaires du Christ, nous n’en saurions pas tant… Trouvez-vous normal que l’on décrète pour un enfant de 10 ans et demi qu’il sera prêtre, lui tracer sa voie à cet âge est-il un gage de liberté de conscience ? Je croyais que l’Eglise avait fermé les petits séminaires à la fin des années 70 et bien c’est justement ce qu’il se passe à l’école de Méry sur Marne. Sachez que en plus notre soeur et notre beau-frère s’éloigne complètement du reste de la famille et ne cotoyent que des membres des légionnaires qui pensent comme eux ! De plus on estime qu’un enfant qui rentre à 10 ans dans ce genre d’établissement n’a aucun moyen de rebondir s’il s’aperçoit qu’il n’est pas dans la bonne voie. Alors la partie de l’Eglise qui cautionne (car toute l’eglise ne semble pas d’accord avec ce mode de recrutement) ne donne pas une bonne image, je le maintiens. Vous ne devez pas être concerné pour tenir de tels propos ?

  6. 2 05 2008
    Bruno (20:46:06) :

    à propos du deuxième commentaire de Caroline
    Si c’est comme vous le dites, adressez-vous aux autorités ecclésiastiques compétentes, en suivant la suggestion du cardinal Schönborn à la fin du n° I-1 de son document.
    C’est une bonne façon d’être loyal à l’égard de l’Église et d’éviter des possibles amalgames à partir d’un cas concret.
    Et merci encore du temps que vous avez consacré à mon blog.
    Bien à vous.

  7. 26 12 2009
    Angélique (21:40:49) :

    Bonjour,

    Mon directeur spirituel est Légionnaire du Christ et je peux vous affirmer qu’il n’a rien de sectaire. Il est au contraire très ouvert. Il s’occupe des camps de vacances avec les jeunes. Par contre, il est vrai qu’il ne parle pas d’école mais de petit séminaire. Personnellement, je ne vois aucun problème là-dedans.

    La plupart du temps, on traite de secte ou de traditionnaliste toutes les personnes (je parle de catholiques) qui essaient de respecter la véritable doctrine catholique au lieu de s’accommoder du modernisme ambiant.

Laisser un commentaire




Chez Odile |
COLLECTIF PIRATES B |
REIMS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | encore zun
| Ma classe maternelle 2007/2008
| EN TOUTE SERENITE